Comment écrire un scénario ? Les 10 conseils ultimes

La rédaction d’un scénario n’est pas une chose facile, car il y a plusieurs paramètres à prendre compte, pour ne citer que la création des personnages les différents actes à mettre en place. Le scénario est un comme un tableau de bord pour suivre le déroulement de l’histoire. Il peut y avoir plusieurs règles à suivre, chacun est libre de choisir celui qui lui convient, mais ces dernières servent de point de repère. À la différence de la rédaction d’un livre, c’est un récit narratif et explicatif en alternance.

L’écriture du scénario

En général l’écriture est l’étape cruciale du scénario. C’est le point de départ de la description du projet d’écriture. C’est à partir de l’écriture que l’on définit l’idée principale, le concept, le ou les personnages principaux, mais également comment va s’établir la narration.

  • L’idée ou le concept d’un scénario c’est l’histoire proprement dite. Il ne s’agit pas d’écrire une histoire tout simplement dans ce contexte, il faut mettre en forme les personnages, le déroulement des évènements, les objectifs.
  • Avant la rédaction d’un scénario, il est nécessaire de se documenter pour avoir un fond compréhensible qui puisse être facilement transmis au public.
  • Dans la narration beaucoup de paramètres vont influencer l’écriture comme la chronologie, les répliques, le rôle de chaque personnage au fur et à mesure de la rédaction. Ici l’imagination est libre de s’exprimer, il peut partir de fait réel comme le pur fruit d’inventions.

La structure du scénario

  • Comme tout travail d’écriture, le scénario doit être structuré, afin d’évaluer le thème qui permet d’avoir une vision claire de l’histoire, de ce que l’on cherche à transmettre. Il faut une bonne structure afin de donner un ordre aux travaux. La plupart des scénarios sont organisés en acte.
  • Le premier acte présente le personnage principal, ainsi que les autres qui sont acteur majeur dans le cours des évènements. Ensuite les éléments perturbateurs ou les bouleversements sont introduits pour éveiller l’intérêt du spectateur. C’est le nœud dramatique.
  • Dans le second acte le personnage est présenté face aux bouleversements. Il y aura une évolution du personnage qui fera face à des épreuves. Il sera présenté bataillant seul avec des alliés contre ses ennemies. À la fin de ce second acte viendra le Climax qui est le rebondissement du personnage vers une solution ou une échappatoire face à la situation complexe à laquelle il est exposé.
  • Le troisième acte met en scène la confrontation ultime. Le personnage devra faire face à une situation avec tous ses moyens pour une fin triomphante ou tragique.

La crédibilité

L’un des points majeurs de la rédaction d’un scénario c’est sa crédibilité. On peut se perdre très vite à force de s’être lancé dans l’écriture sans queue ni tête.

  • Si on s’inspire d’un fait réel, il est préférable de se documenter au maximum. Le spectateur est un critique exigeant donc autant bien se préparer pour éviter de tomber dans le piège d’une mauvaise information.
  • Si on rédige une fiction, il faut faire attention à ne pas mélanger fiction et fait réel. Les fictions s’inspirent beaucoup de l’expérience humaine donc le spectateur peut se reconnaître dans un personnage.
  • Il faut faire vrai pour donner vie à l’imagination du spectateur. C’est grâce à cette méthode que les sciences-fictions ont pris place dans l’histoire du cinéma.

Quelques conseils pratiques à respecter pour avoir un bon scénario

  • Toujours respecter la chronologie des actions pour rendre l’histoire cohérente.
  • Il faut diversifier les lieux et les à chaque évènement
  • Il faut toujours analyser et réécrire le scénario si c’est nécessaire
  • Les dialogues doivent être captivants en multipliant les intrigues, il faut que les dialogues sonnent naturels, réels sinon le spectateur risque de se perdre dans le dialogue.
  • Il faut également accorder du temps à la relecture, car des subtilités inaperçues peuvent s’y glisser.
  • Donner vie à l’histoire en apportant le maximum de détail autour du décor, des gestes de chaque personnage.
  • Il faut écrire de manière à ce que le spectateur puisse visualiser, Apprécier le fond de l’histoire.
  • Il est bon après la rédaction de consulter les avis extérieurs afin d’affiner le travail fourni et mieux encaisser les critiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *